Courir en chaussures pieds-nus leguano 3


Savoir marcher avant de courir

Nos pieds sont l’organe central de la marche

On nous demande régulièrement si on peut courir en chaussures pieds-nus leguano. Bien sûr. Les chaussures pieds-nus leguano ont d’ailleurs été développées par l’ultra-marathonien Helmuth Ohlhoff. Dans le monde de la course à pied, même s’ils restent une petite minorité, ils sont tout de même un certain nombre de coureurs à s’intéresser à ces chaussures dites minimalistes. Ne trouvez vous pas étrange que régulièrement des occidentaux avec des chaussures super techniques, bourrées de coussinets, de gel et d’amorti, se fassent doubler par des coureurs aux pieds-nus ? Pour Helmuth Ohlhoff, toute la technique de la course est détenue par le pied, et non par la chaussure. Amené à développer les chaussures pieds-nus leguano suite à des problèmes de genoux et aux conseils de son médecin qui lui disait de courir pieds nus, Helmuth Ohlhoff a souhaité proposer une chaussure qui ne fasse ‘rien’, si ce n’est, et c’est là l’essentiel, laisser le pied libre de travailler, de se muscler, de ressentir.

Les pieds : un incroyable capteur sensoriel

C’est notamment de cela dont on se rend très vite compte en portant des chaussures pieds-nus leguano : nos pieds 👣 sont faits pour ressentir !! Bourrés de terminaisons nerveuses, ils sont en faits les capteurs de la marche. Ils ressentent le relief du sol pour que, en association avec la vue, la posture s’ajuste en conséquence, et que l’équilibre soit gardé. En mode course à pied, on gagne en agilité, ce qui est fort intéressant pour la course nature et le trail. On a une meilleure conscience des appuis, et on gagne en efficacité.

Foulée avec prise d’appui sur l’avant et le milieu-pied

D’autant plus que petit à petit, la foulée ne s’amorce plus sur le talon, ce qui est traumatisant pour le squelette, mais sur l’avant et le milieu pied, faisant ainsi jouer la chaîne musculaire. Or, être déjà légèrement positionné sur l’avant, c’est beaucoup plus efficace que d’appuyer sur le talon. En effet lorsque l’on prend appui sur le talon, le haut du corps est positionné vers l’arrière. Il faut donc dépenser de l’énergie pour ramener son corps vers l’avant. Lorsque l’appui en revanche est sur l’avant et le milieu-pied, le corps est déjà vers l’avant, dans le sens de la course. Pour illustrer ce propos sur la foulée avec prise d’appui sur l’avant pied, pensez à l’agilité des boxeurs, des pratiquants de karaté ou de ju-jitsu. Elle est possible parce qu’ils sont en appui sur leur avant pied. C’est l’avis partagé par Kristin Lang, une championne allemande de tennis de table qui participait aux compétitions chaussées de leguano. Ostéopathe, elle appréciait les leguano pour la rapidité et la précision des appuis que ces chaussures minimalistes lui permettaient. Pour tous ces sports les pieds ont une importance capitale et il est paradoxal que la plupart d’entre nous les ayons ignorés pendant des années et les ayons confinés dans des chaussures rigides et étroites où ils ne peuvent exprimer leur potentiel. Ceux qui connaisse la marche méditative auront plaisir à allier course et foulée en conscience, méditation.

Les orteils nous propulsent vers l’avant

On se rend compte aussi que les orteils ont un rôle de préhension, de propulsion vers l’avant. Bien évidemment, comme ils ont été enfermés pendant des années dans des chaussures rigides et n’ont pas travaillé, cette fonction ne va pas se remettre en route du jour au lendemain. D’autant qu’ils ont été enfermés pendant des années dans des chaussures trop étroites dont ils ont fini par prendre la forme, comme le témoignent le nombre d’hallux valgus. Sur les chaussures pieds-nus leguano, la zone des orteils (également appelée toe-box) est large, leur laissant suffisamment de place pour se déployer. Notre corps est fabuleux ! Les orteils ont beau avoir été comprimés pendant des années, ils reprennent petit à petit leur espace, et souvent beaucoup plus vite qu’on ne le pense ! Observez vos orteils. Votre gros orteils est-il dans le sens de la marche ? Hélas bien souvent il pointe vers les autres doigts de pieds parce que les chaussures ne lui laissaient pas suffisamment de place. Et il est bien dommage que même les chaussures de sport contraignent les pieds et soient à l’origine de tensions au sein de cet organe si magnifique et capital pour toute activité au cours de laquelle tout le poids du corps s’exerce sur lui. Avec les leguano, les doigts de pieds retrouvent enfin liberté et vitalité !

Une période de transition est à respecter !

Tout comme on l’écrivait à propos du retour à la foulée avec prise d’appui sur l’avant pied, une période de transition est à respecter pour remuscler les pieds et les mollets. Amis coureurs, on ne vous le dira jamais assez : avant de savoir courir, il faut savoir marcher. Chaussez donc vos leguano non pas pour aller faire 20 bornes, ni même 10, ni même 5 : marchez au quotidien ! Marchez chez vous, au travail, pour aller faire vos courses. Puis petit à petit, partez en balade et augmentez les distances. Vous allez prendre un plaisir immense à marcher, à être en lien avec votre environnement. Vous allez vous sentir super léger et heureux que vos pieds retrouvent toute leur fonction. Et c’est tout naturellement que vous allez passer en mode course à pied ! 🏃 On attend toujours l’emoticone qui prend appui sur l’avant pied 😉

Les caractéristiques des chaussures pieds-nus leguano

Les chaussures pieds-nus leguano sont des chaussures dites minimalistes parce qu’elles sont réduites à la plus simple expression. Elles sont faites pour laisser libres vos pieds. Elles sont la corne que vous auriez eue si vous aviez passé votre vie pieds nus.

Semelle ultra-souple

La semelle est ultra souple. Elle se plie dans toute les directions pour épouser les mouvements de vos pieds. Ce n’est pas la chaussure qui contraint le pied à bouger mais le pied qui bouge, tout simplement. La souplesse de la semelle leguano est exceptionnelle et fait toute la marque de fabrique de leguano.

chaussures souples souples souples leguano aktiv

Drop nul

Le drop des chaussures pieds-nus leguano est nul. C’est à dire que la différence de hauteur du talon à la pointe des orteils est nulle. Ce sont en quelque sorte des chaussures plates, sauf que les chaussures plates que vous connaissez ont généralement un talon, même faible et qu’elles présentent une certaine rigidité sur au moins la moitié de la surface. Rien à voir avec les chaussures pieds-nus leguano. De plus, quelqu’un qui porte des leguano depuis un certain temps, ou quelqu’un qui a passé sa vie pieds-nus (c’est rare dans notre société) se rend bien compte que même un talon de 5 mm modifie considérablement les angles au niveau des articulations. Pas étonnant que tant de coureurs souffrent des genoux et du dos après avoir usé pendant des années du cocktail ‘foulée talonnante + semelle rigide à talon’. L’une des ambitions de leguano est d’ailleurs de contribuer à réduire le nombre d’opérations chirurgicales des genoux et du dos.

 

Quel modèle choisir ?

Les modèles leguano phares des coureurs à pieds sont les sneakers, les Classic et les aktiv. Les sneakers et les Classic sont ultra minimalistes et en déroutent certains, tandis que d’autres en sont inconditionnels. Le modèle aktiv offre une sensation plus enveloppante et un cocon de douceur. Dans tous les cas, l’extrême légèreté est au rendez-vous !

 

 

Quelques témoignages du port de chaussures pieds-nus leguano en course à pied

Voici quelques exemples de coureurs qui ont déjà opté pour les leguano.

En Suède, l’ultramarathonnienne Petra Skiöld s’entraîne et court en leguano.

Après avoir fait le Marathon des Sables, l’un des ultra-marathons les plus exigeants au monde, Marco a envoyé les photos suivantes à leguano en Allemagne pour leur dire combien ces chaussures minimalistes lui ont été utiles.

Marathon des Sables 2010_1

Marathon des Sables 2010_2

Marathon des Sables 2010_4

 

 

 

 

 

 

Voici d’autres photos de coureurs en leguano :

 

Enfin nos collègues russes ont pris cette photo d’un athlète qui courre en classic dans la neige !


A ce sujet, cet article vous présente une vidéo de quelqu’un qui court dans la neige en aktiv winter.

Et vous ? Avez vous déjà fait de la marche ou de la course à pied en leguano ? Quelle est votre expérience ? Et sinon, quand est-ce que vous vous y mettez ?


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Courir en chaussures pieds-nus leguano

  • Degrati

    J’ ai acheté une paire de vos chaussures à la foire bio de Metz au printemps 2019. Je me trouve bien dedans mais je déplore qu’au bout de peu de temps’d’usage j’ ai une sensation de froid qui m’oblige à les quitter. téllément c’est désagréable. . Du coup je les mets de moins en moins. Comment y remédier? Que puis je faire?
    D’autant que j’ai fait un effort financier pour les acheter.
    Merci

  • Degrati Flori

    J’ ai acheté une paire de vos chaussures à la foire bio de Metz au printemps 2019. Je me trouve bien dedans mais je déplore qu’au bout de peu de temps’d’usage j’ ai une sensation de froid qui m’oblige à les quitter. téllément c’est désagréable. . Du coup je les mets de moins en moins. Comment y remédier? Que puis je faire?
    D’autant que j’ai fait un effort financier pour les acheter.
    Merci

    • Leguano_admin Auteur de l’article

      Bonjour,
      Quel modèle aviez-vous acheté ? Il est certain que lorsqu’il fait froid et que l’on reste immobile, le pied ne travaille pas et se refroidit plus vite. Certaines ne seront pas gênés, d’autres si. C’est pourquoi leguano a sorti des modèles d’hiver : aktiv winter et chester (deux modèles fourrés de laine) et kosmo déperlant et chaud.